Tester – Comment ça marche – Les parcours

Les étapes du parcours

  • Étape 1 : Les candidats entrent en contact directement avec l’association ou sont orientés par différents prescripteurs (pôle Abiosol, Pôle Emploi, centres de formation agricole, conseillers PPP, Point Info Installation, ARASEA, etc.).
  • Étape 2 : Les candidats réalisent un stage dit de « pré-couveuse » d’une durée de 1 à 3 mois, destiné à la découverte du dispositif et de ses acteurs. C’est une « période d’essai » où le candidat construit son projet d’entrée en couveuse et valide sa motivation auprès des tuteurs paysans.
  • Étape 3 : Le comité de sélection composé par les administrateurs du dispositif et des personnes ressources étudient le projet de test d’activité du candidat et valident l’entrée dans le dispositif. Ce même comité est mobilisé tout au long du parcours pour suivre et évaluer le parcours de test d’activité des candidats.
  • Étape 4 : Le test d’activité au sein des Champs des Possibles dure de 1 à 3 ans en fonction du profil du candidat et de la maturité de son projet.
  • Étape 5 : Un suivi post-couveuse permet d’accompagner pendant au moins un an les couvés en sortie de dispositif dans les premiers temps de leur installation.

2 propositions pour vivre le test d’activité

Expérimenter le métier ; acquérir les savoir-faire du paysan en AMAP

Cette période « d’immersion » – non systématique – est proposée aux porteurs de projet sans expérience agricole préalable significative. Elle est dévolue à l’apprentissage des savoir-faire pratiques et techniques, au test de sa résistance physique aux tâches et rythmes du métier,… L’entrepreneur à l’essai développe une production effective pour laquelle il contractualise avec des consommateurs, mais qu’il produit en coopération étroite avec son tuteur sur des parcelles qu’il partage avec lui. L’autonomie dans la prise de décision s’acquiert ici progressivement. Au cours de cette phase, de nombreuses formations et occasions de « faire réseau » sont proposées aux entrepreneurs à l’essai.

Semis_web1-970x350

Tester son projet au plus près des conditions réelles de l’installation

Le « test en autonomie » permet à l’entrepreneur à l’essai de tester son projet d’installation seul ou à plusieurs, au plus près de la configuration d’installation souhaitée et avec l’autonomie dans la prise de décision. Au cours de cette période, les entrepreneurs à l’essai se concentrent également sur la finalisation de leur projet d’installation et de leur recherche de foncier.