Entreprendre en coopérative

Comment et pourquoi développer son activité au sein d’une CAE ?

Quelles activités peuvent être développées au sein de la coopérative ?

La CAE Les Champs des Possibles accueille toute activité développée autour de l’agriculture ou de l’alimentaire en Île-de-France :

 

  • Production agricole biologique et paysanne
  • Transformation et artisanat alimentaire
  • Accompagnement, conseil et formation

Qui peut entreprendre au sein de la coopérative ?

Toute personne salariée, auto-entrepreneuse ou demandeuse d’emploi souhaitant tester et développer son activité dans les domaines précités en alliant autonomie et sécurité.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Hébergement juridique, comptable et fiscal

La CAE permet d’accueillir l’activité d’un entrepreneur sans que celui-ci n’ait besoin de s’immatriculer. Son activité est ainsi hébergée par la coopérative qui réalise également sa comptabilité et les obligations fiscales afférentes à son activité.

Contribution coopérative 

Le chiffre d’affaire de l’activité, encaissé au sein de la coopérative, alimente un compte Entrepreneur spécifique à l’activité et permet de payer la contribution coopérative, les frais professionnels liés à l’activité, le paiement du ou des salaires ainsi que les cotisations sociales.

Cette contribution coopérative, qui représente un pourcentage du chiffre d’affaire, permet de participer à payer l’ensemble des opérations gérées par la CAE tel que la gestion des assurances, le versement des salaires et des cotisations sociales et patronales, la TVA, et la comptabilité. 

Pourquoi développer son activité au sein de la CAE ?

Se concentrer sur son métier

La mutualisation des services support tel que la comptabilité et une partie de l’administratif, permet à l’entrepreneur.se qui développe son activité au sein de la CAE d’être soulagé.e de ces tâches et de se concentrer sur son cœur de métier pour développer son activité en toute tranquillité.

Le.a chargé.e d’accompagnement de la CAE est présent pour appuyer l’entrepreneur.se et notamment pour l’aider à décrypter sa comptabilité qui, mieux expliquée, devient davantage accessible. L’accompagnement participe à doter l’entrepreneur.se d’outils pour l’aider à faciliter ses choix de gestion.

Faire partie d’un réseau d’entrepreneurs

Développer son activité au sein de la CAE permet de s’inscrire dans un réseau d’entrepreneurs mutualisant non seulement des services support mais également des compétences. La CAE peut alors permettre d’organiser des actions de formation, des ateliers, ou encore des groupes de travail visant à permettre d’imaginer ensemble des solutions à des problèmes communs.

S’inscrire dans le réseau professionnel de la CAE, c’est éviter l’isolement de l’entrepreneur et se construire un réseau de partenariat, de réflexion et de solidarité. C’est aussi être accompagné.e tout au long de sa vie professionnelle dans la coopérative (économique, démarches administratives, …).

Enfin, être sociétaire de la CAE, c’est également prendre une part active aux grandes décisions de la vie coopérative de son entreprise et construire ensemble un nouveau mode d’entrepreneuriat collectif, dynamique et solidaire.

Bénéficier du statut d’entrepreneur.e salarié.e

En développant son activité au sein de la CAE, l’entrepreneur.se bénéficie du statut de salarié. En ayant ainsi accès à une couverture sociale, et en ouvrant ses droits au chômage et à la retraite, ce statut particulier d’entrepreneur salarié participe à la sécurisation du futur de l’entrepreneur.

Quel pré-requis pour entrer et développer son activité au sein de la CAE des Champs des Possibles ?

Devenir entrepreneur.e salarié.e passe nécessairement par une période de test d’activité afin de découvrir la coopérative, ses valeurs, son fonctionnement, ses membres.

Dans les trois ans après l’entrée dans la coopérative, l’entrepreneur.e a l’obligation légale de devenir sociétaire, et devient alors entrepreneur.e salarié.e associé.e (ESA).

Etre entrepreneur salarié associé me permet d’être un maraîcher maître de mes décisions dans le développement de mon activité, tout en ayant les mêmes droits qu’un salarié (sécurité sociale, droit au chômage, formation…)

Michel, maraîcher - entrepreneur salarié associé

Vous avez des questions concernant la coopérative d'activités et d'entrepreneurs ?

Pin It on Pinterest