Histoire

Face au double constat du faible nombre d’installations en agriculture biologique en Île-de-France et de l’accroissement de la demande des consommateurs en produits agricoles biologiques issus du territoire régional, le réseau des AMAP d’Ile-de-France a lancé, dès 2006, une réflexion sur l’opportunité de la mise en place d’un dispositif d’ « espace test d’activités agricoles et rurales » pour agir concrètement en faveur de l’installation agricole dans la région.

 

Cette rĂ©flexion s’est traduite, en 2009, par la crĂ©ation de l’association Les Champs des Possibles (transformĂ©e depuis en SCIC-SARL), structure porteuse et animatrice de l’espace test agricole rĂ©gional et acteur engagĂ© de l’installation agricole en Ile de France.

Etude de faisabilité d'un espace-test agricole en Ile de France

Peu après le dĂ©veloppement des AMAP en Ile de France, l’offre en produits biologiques peine Ă  satisfaire la demande, et l’installation de nouveaux/elles paysan.ne.s devient une prioritĂ© pour le RĂ©seau des AMAP d’Ile de France.

Création de l'association "Les Champs des Possibles"

Les premiers entrepreneurs Ă  l’essai en maraĂ®chage sont accueillis sur une ferme Terre de Liens, Ă  Toussaq (77) puis au Tremblay sur Mauldre (78), accompagnĂ©s par des tuteurs-paysans investis.

Création de l'organisme de formation

Premières formations : produire ses plants, utiliser des engrais verts, entretenir et auto-construire son matériel, comprendre son sol, réaliser un prévisionnel économique, ou encore préparer une installation collective.

DĂ©veloppement de sites de test en polyculture Ă©levage

Une première paysanne boulangère sur le site de Saulx Les Chartreux.

Un premier éleveur ovin itinérant dans la forêt de Fontainebleau

DĂ©veloppement de l'archipel

Des fermes d’accueil s’ajoutent aux sites gĂ©rĂ©s par Les Champs des Possibles : 5 sites rĂ©partis dans toute l’Ile de France accueillent 8 entrepreneur.e.s Ă  l’essai (5 maraĂ®cher.e.s, 2 Ă©leveurs ovin, 1 paysanne boulangère)

Transformation de l'association en Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC)

Changement de statut juridique pour accompagner le dĂ©veloppement de nouvelles activitĂ©s et s’adapter au modèle Ă©conomique et de gouvernance nĂ©cessaire.

Développement de la Coopérative d'activités et d'entrepreneurs (CAE)

Ouverture de la coopĂ©rative Ă  des activitĂ©s tertiaires (consultant.e.s, formateurs/trices, conseiller.e.s…) et possibilitĂ© de rester dĂ©veloppement durablement son activitĂ©, après un test d’activitĂ©, dans la coopĂ©rative.

Création de l'établissement secondaire AFOCG (Agir pour la FOrmation Collective à la Gestion)

Animation d’un groupe de 12 paysan.ne.s franciliens et dĂ©veloppement de nouvelles formations sur la gestion Ă©conomique de sa ferme

Ouverture de la coopérative à des activités d'artisanat alimentaire

Boulanger.e.s, brasseur/euses, transformateur/trices peuvent désormais rejoindre la coopérative, en tissant des liens étroits avec les producteurs/trices qui y sont déjà présent.e.s.

Envie de connaître l'histoire des Champs des Possibles qui s'écrit aujourd'hui ?

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this

Pin It on Pinterest