Histoire

Face au double constat du faible nombre d’installations en agriculture biologique en Île-de-France et de l’accroissement de la demande des consommateurs en produits agricoles biologiques issus du territoire régional, le réseau des AMAP d’Ile-de-France a lancé, dès 2006, une réflexion sur l’opportunité de la mise en place d’un dispositif d’ « espace test d’activités agricoles et rurales » pour agir concrètement en faveur de l’installation agricole dans la région.

 

Cette réflexion s’est traduite, en 2009, par la création de l’association Les Champs des Possibles (transformée depuis en SCIC-SARL), structure porteuse et animatrice de l’espace test agricole régional et acteur engagé de l’installation agricole en Ile de France.

Etude de faisabilité d'un espace-test agricole en Ile de France

Peu après le développement des AMAP en Ile de France, l’offre en produits biologiques peine à satisfaire la demande, et l’installation de nouveaux/elles paysan.ne.s devient une priorité pour le Réseau des AMAP d’Ile de France.

Création de l'association "Les Champs des Possibles"

Les premiers entrepreneurs à l’essai en maraîchage sont accueillis sur une ferme Terre de Liens, à Toussaq (77) puis au Tremblay sur Mauldre (78), accompagnés par des tuteurs-paysans investis.

Création de l'organisme de formation

Premières formations : produire ses plants, utiliser des engrais verts, entretenir et auto-construire son matériel, comprendre son sol, réaliser un prévisionnel économique, ou encore préparer une installation collective.

Développement de sites de test en polyculture élevage

Une première paysanne boulangère sur le site de Saulx Les Chartreux.

Un premier éleveur ovin itinérant dans la forêt de Fontainebleau

Développement de l'archipel

Des fermes d’accueil s’ajoutent aux sites gérés par Les Champs des Possibles : 5 sites répartis dans toute l’Ile de France accueillent 8 entrepreneur.e.s à l’essai (5 maraîcher.e.s, 2 éleveurs ovin, 1 paysanne boulangère)

Transformation de l'association en Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC)

Changement de statut juridique pour accompagner le développement de nouvelles activités et s’adapter au modèle économique et de gouvernance nécessaire.

Développement de la Coopérative d'activités et d'entrepreneurs (CAE)

Ouverture de la coopérative à des activités tertiaires (consultant.e.s, formateurs/trices, conseiller.e.s…) et possibilité de rester développement durablement son activité, après un test d’activité, dans la coopérative.

Création de l'établissement secondaire AFOCG (Agir pour la FOrmation Collective à la Gestion)

Animation d’un groupe de 12 paysan.ne.s franciliens et développement de nouvelles formations sur la gestion économique de sa ferme

Ouverture de la coopérative à des activités d'artisanat alimentaire

Boulanger.e.s, brasseur/euses, transformateur/trices peuvent désormais rejoindre la coopérative, en tissant des liens étroits avec les producteurs/trices qui y sont déjà présent.e.s.

Envie de connaître l'histoire des Champs des Possibles qui s'écrit aujourd'hui ?

Pin It on Pinterest