Concrètement comment ça marche ?

Grâce au Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE), l’activité de l’entrepreneur à l’essai est hébergée par la coopérative qui assure de surcroît au couvé un accompagnement économique et technique tout au long de son test d’activité.

Tout en étant accompagné pour ce faire, l’entrepreneur.se « à l’essai » est responsable de la génération de son chiffre d’affaire et du paiement des charges liées à son activité, dont la contribution au coût de son accompagnement (à hauteur de 10% de son Chiffre d’Affaire HT). Le résultat économique de son activité lui appartient et il peut choisir de se rémunérer au travers du contrat CAPE qui le permet.

A l’issue de sa période de test, « l’entrepreneur.se à l’essai » va pouvoir s’installer en créant sa propre exploitation agricole ou sa propre entreprise artisanale avec – l’expérience le montre – un accueil très favorable des établissements financiers auprès de qui il.elle peut valoriser les résultats économiques réels de son activité passée (et pas seulement des prévisionnels) et une reconnaissance des différents partenaires de l’installation (SAFER, DDT, Chambre d’agriculture dans le cas des projets agricoles), rassurés par cette expérience effective d’entrepreneuriat de plusieurs années (24 mois en moyenne aux Champs des Possibles).

Depuis l’évolution – début 2016 – des Champs des Possibles vers un statut de Coopérative d’Activités et d’Entrepreneurs (CAE), ces entrepreneur.se.s à l’essai peuvent également opter pour la création pérenne de leur activité dans le cadre de la coopérative.

2 propositions pour vivre le test d’activité

IMMERSION

Cette période « d’immersion » – non systématique – est dévolue à l’apprentissage des savoir-faire pratiques et techniques, au test de sa résistance physique aux tâches et rythmes du métier,… L’entrepreneur.se à l’essai développe une production effective pour laquelle il.elle contractualise avec des consommateurs, mais qu’il.elle produit en coopération étroite avec son.sa tuteur.rice sur des parcelles (pour les projets agricoles) ou au sein du même local (pour les artisans) qu’il.elle partage avec lui.elle. L’autonomie dans la prise de décision s’acquiert ici progressivement. Au cours de cette phase, de nombreuses formations et occasions de « faire réseau » sont proposées aux entrepreneur.se.s à l’essai.

AUTONOMIE

Le « test en autonomie » permet à l’entrepreneur.se à l’essai de tester son projet seul ou à plusieurs, au plus près de la configuration d’installation souhaitée et avec l’autonomie dans la prise de décision. Ce parcours constitue ainsi une opportunité de soumettre à l’épreuve de la réalité leur projet. Au cours de cette période, les entrepreneur.se.s à l’essai se concentrent également sur la finalisation de leur projet d’installation / de création d’entreprises et de leur recherche de foncier / de local.

Test en immersion - A qui est-ce destiné ?

Pour tout candidat et candidate :

  • A l’installation en agriculture biologique et circuits courts en Île-de-France,
  • A la création d’une activité impliquant de la transformation alimentaire (boulangerie, brasserie, conserverie…) de produits agricoles biologiques.

Et désirant :

  • Acquérir un complément de formation technique,
  • Expérimenter la faisabilité technique et économique de son projet,
  • Mûrir son projet professionnel,
  • Vérifier l’adéquation entre le projet de vie et le projet professionnel.
Test en autonomie - A qui est-ce destiné ?

Pour des personnes passées par la phase d’immersion ou équivalent

  • Expérimenter en grandeur réelle son projet d’installation agricole ou d’artisanat alimentaire,
  • Produire en autonomie, seul ou à plusieurs, sur des parcelles dédiées ou dans un local de transformation distinct de celui du tuteur,
  • S’implanter dans le milieu socio-professionnel local,
  • Affiner ses compétences,
  • Préparer concrètement son installation agricole (recherche de foncier, PPP…) ou son projet de création d’activité alimentaire (recherche d’un local, élaboration d’un plan de financement…).

Vous êtes intéressé(e) par la couveuse ?

Des réunions de présentation de la couveuse se tiennent périodiquement de 14h30 à 17h au Mundo M, 47 Avenue Pasteur, 93 100 Montreuil.

Dates 2019 :  6 juin, le 10 septembre, 7 novembre.

Pin It on Pinterest