Audrey Garcia

Audrey Garcia

Eleveuse, bergère et fromagère, Audrey Garcia commence son activité d’élevage de brebis laitières et transformation fromagère, depuis début 2020, aux côtés d’Alexandre Faucher à Courances et en forêt de Fontainebleau.

PRESENTATION

Compagne d’Alexandre, éleveur de brebis salarié-associé des Champs des Possibles, il m’est apparu évident de me rapprocher de cette activité d’élevage ovin et de diversifier l’atelier de brebis allaitantes avec un nouvel atelier et de transformer le lait de nos brebis en fromage. Après deux ans de réflexion, j’ai donc décidé d’entamer une reconversion professionnelle et d’arrêter mon emploi salarié. Dès début 2018, j’ai démarré des sessions de formations courtes et des stages afin de confirmer mon affinité avec le métier d’éleveur-fromager.

Alexandre a démarré son projet de brebis allaitantes en 2015. Il fait pâturer son troupeau d’environ 300 brebis en pastoralisme itinérant dans le sud de la Seine et Marne. Souhaitant travailler avec lui en élevage ovin, nous avons décidé de nous associer et travailler ensemble sur le troupeau. Il s’agit donc de développer un projet d’élevage de brebis laitières itinérantes. Au printemps 2018, nous décidons d’acheter un troupeau de soixante-dix brebis laitières dans cet objectif.

Photo A. Corvisy Copyright

Elevage…

Les brebis pâturent toute l’année en plein air et de manière itinérante en forêt de Fontainebleau et sur la plaine de Courances. Les déplacements se font principalement en transhumances pédestres, les sites de pâturage étant relativement proches (rayon d’une 20 aine de kilomètres maximum). Le printemps/été, elles pâturent en forêt de Fontainebleau, dans les réserves biologiques dirigées dont l’objectif est d’entretenir les espaces ouverts pour la préservation de la biodiversité. En automne et hiver, les brebis pâturent dans les champs en plaine de Courances sur la SCEA Montchal (en conversion vers l’Agriculture Biologique). Elles y broutent les chaumes de céréales, les adventices ainsi que les semis. Ceci en vue d’aider le céréalier à limiter ses interventions mécaniques dans les champs en gérant via le pâturage les couverts CIPAN, les mauvaises herbes et dans un objectif de tallage des semis de blés et colzas. Les brebis laitières sont alimentées quasi exclusivement à l’herbe. Une part mineure de céréales issues de l’agriculture biologique leur est fournie en fonction des aléas climatiques et de l’état sanitaire des animaux. 

…et fromage

Les brebis sont traites dans les pâturages avec un système de quai de traite mobile. Le lait est acheminé directement au lieu de transformation sur la commune de Courances. L’atelier de transformation se trouve dans un module préfabriqué d’environ 15 m2, installé dans un bâti agricole. Ce laboratoire temporaire permet de soutenir une production de 5 000 à 9 000 litres de lait par an (soit environ 8 000 à 15 000 fromages/an).

Il s’agit d’une gamme de fromages lactiques au lait cru (crottin, buche, fromage frais, fromage blanc…). Les fromages sont commercialisés principalement en AMAP locales (Bombon, Cachan, Cerny, Fontainebleau, Mennecy, Milly-la-forêt et Saint-Fargeau-Ponthierry), mais également en magasins de producteurs locaux (Boutique des jardins de Courances).

RETROUVER LE PORTRAIT-VIDEO D’AUDREY

ECRIRE A AUDREY

5 + 2 =

Vous êtes intéressé(e) par la coopérative pour votre créer votre activité ?

 

Les Champs des Possibles sont engagés au sein des réseaux :

Nos soutiens

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this

Pin It on Pinterest